LES SOEURS DE NESLE

 3015856487_1_5_um6DOfgh

Louise de Mailly : 

Aînée des cinq filles de Louis III de Nesle, Louise-Julie naît le 16 mars 1710, la même année que Louis XV. Elle n’a que seize ans lorsqu’elle épouse en 1726 Louis-Alexandre, comte de Mailly. Grâce à sa haute naissance, Louise entre dès l’âge de dix-neuf ans au service de la reine Marie Leszczynska comme dame d’honneur. La jeune femme fut délivrée de son époux qui n’appréciait pas la cour et demeurait sur ses terres. Le roi la remarque dès 1732 mais ne fait rien car il est encore très épris de son épouse. Pourtant, les grossesses à répétition de la reine commencent à lasser Louis. Ainsi, et avec la complicité du Cardinal de Fleury, Louise entreprend une relation avec le roi pour le sortir de son ennui. Leur liaison restera secrète jusqu’en 1737 et les deux amants utiliseront des portes et couloirs dérobés pour se voir. Mais en 1738, Marie Leszczynska ferme définitivement la porte de sa chambre au roi pour raison de santé. Louis s’affiche alors publiquement et sans scrupules avec la comtesse de Mailly. Louise fut certainement celle qui, parmi les sœurs Nesle, aima le roi d’un amour totalement désintéressé. Celui-ci d’ailleurs, ne lui donnait presque rien puisqu’elle ne le demandait pas. Même la pension qu’il lui versait était bien maigre et Louise portait parfois des robes trouées et usées. Louise, dans sa grande bonté (et naïveté) introduit bientôt à Versailles sa sœur Pauline qui vient de finir son éducation au couvent. Pauline est aussi vive, insolente et charmante que sa sœur aînée est réservée, timide et sans grande beauté. Il apparaît bien vite que Louise ne sert plus que de paravent aux amours du roi et de sa sœur. Mais en 1741, Pauline décède brusquement et Louis retourne auprès de la comtesse de Mailly. Et une fois de plus, Louise fait entrer à la cour l’une de ses sœurs, la plus jeune, Marie-Anne. Louis XV mettra alors définitivement un terme à sa relation avec Louise. Celle-ci quitte alors Versailles en 1742 pour Paris où, honteuse, elle porte désormais un cilice. Louise de Mailly meurt le 30 novembre 1751 à quarante et un ans.

******************************************************************************************

Les Soeurs de Nesle

Pauline de Vintimille : 

Seconde fille de Louis III de Nesle, Pauline-Félicité naît en 1712 et passe sa jeunesse au couvent de Port Royal. Dotée de beaucoup d’esprit, elle a très vite envie de rejoindre sa sœur aînée à la cour lorsqu’elle apprend sa situation de favorite. Après lui avoir longuement écrit son désir de la rejoindre à Versailles, Pauline rencontre Louis XV en 1739. La sœur cadette de Louise a le don d’amuser le roi qui commence à s’ennuyer de la comtesse de Mailly. Louis tombe alors fou amoureux de la jeune femme mais se refuse d’en faire sa maîtresse tant que celle-ci n’est pas mariée. En septembre 1739, Pauline épouse Félix, comte de Vintimille à qui le roi verse une somme d’argent considérable pour qu’il se retire bien loin de sa nouvelle épouse (le mariage ne fut jamais consommé). Bien vite, il apparaît que la comtesse de Vintimille est enceinte du monarque au grand regret de la reine. Alors qu’elle arrive au terme de sa grossesse, Pauline est soudain victime de fortes fièvres et l’on craint pour sa santé ainsi que pour la vie de l’enfant qu’elle porte. Elle accouche le 3 septembre 1741 d’un fils nommé Charles-Emmanuel et titré comte de Vintimille (qui décède en 1814). Beaucoup le surnommèrent « le demi-Louis » en raison de sa grande ressemblance avec son père le roi. L’enfant survit donc mais la mère est de plus en plus faible. Pauline de Vintimille rend l’âme le 9 septembre dans d’atroces souffrances. Elle fut certainement le plus grand amour du roi, qui, resta cloîtré dans sa chambre durant trois jours après la mort de Pauline (Louis va même jusqu’à faire faire un moulage du visage de sa bien aimée). Et bien que des rumeurs d’empoisonnements coururent, on pense aujourd’hui que la comtesse de Vintimille mourut des suites de l’accouchement.

Les Soeurs de Nesle
****************************************************************************

3015856487_1_11_0MNYzj9X
Diane et Hortense de Nesle :

Diane-Adélaïde, naît en 1714, est la troisième sœur de la grande famille Nesle. Très intelligente, Diane est mariée très vite au duc de Lauraguais. Après la mort de la comtesse de Vintimille en septembre 1741, le roi demanda sa venue à la cour pour en faire sa maîtresse. Certains disaient alors de lui à l’époque : « choisir une famille entière, est-ce être infidèle ou constant ? » A la fin de l’année 1741, la duchesse de Lauraguais arrive à Versailles alors que Louis XV s’est remis avec sa sœur aînée Louise. Mais dés le début de l’année 1742, elle doit fuir la cour précipitamment car on prétend alors que Louis XV a déclaré coucher entre les deux sœurs. Diane fut renvoyée pour éviter le scandale. Elle meurt en 1769.

Hortense-Félicité, naît en 1715 évita le lit du roi bien que ce dernier voulu la faire venir à Versailles après le départ de Diane. Mais Louis XV se heurta à l’époux d’Hortense, le marquis de Flavacourt. Celui-ci, fort amoureux de sa femme et donc très jaloux, menaça cette dernière de la tuer si elle devenait « putain comme ses sœurs ». La duchesse de Flavacourt fut ainsi la seule des cinq sœurs à ne pas recevoir la faveur du roi.

***********************************************************

3015856487_1_13_g0QJp68A
Marie-Anne de Châteauroux :

Dernière des cinq sœurs Nesle, Marie-Anne naît en 1717. Elle fut très affectée par le décès de sa mère en 1729 elle fut alors confiée à une tante avec sa sœur Hortense. Marie-Anne épouse en 1734 le marquis de la Tourenne alors qu’elle vient d’avoir dix-sept ans. Mais en 1740, son époux meurt lui laissant une grande fortune en héritage. Bientôt, la marquise se tourne vers sa sœur aînée Louise qui vit à la cour. Celle-ci la fait entrer au service de la reine en 1742. La jeune femme, d’une très grande beauté, se fait bien vite remarquer par Louis XV mais affirme ne pas chercher à devenir sa maîtresse. Pourtant, lorsque le roi la courtise en novembre 1742, Marie-Anne accepte de devenir sa favorite si il consent à renvoyer Louise de Mailly et à la faire duchesse. Louis XV cède et la sœur aînée est renvoyée en décembre. Marie-Anne est titrée duchesse de Châteauroux. Le roi cède à tous les caprices de sa maîtresse et celle-ci devient vite impopulaire. En août 1744, le roi tombe malade. Autour de lui, les membres du clergé lui demandent de renvoyer la duchesse de Châteauroux, sans quoi, l’accès au paradis lui serra bloqué. La favorite est huée par la foule et mise de côté. Mais le roi ne meurt pas et malgré sa promesse à la reine de ne plus jamais lui être infidèle, il rappelle Marie-Anne en novembre. Après de folles retrouvailles, la duchesse meurt subitement deux semaines plus tard. Certains pensèrent au poison, ce qui ne fut jamais vérifié. Avec la mort de Marie-Anne de Châteauroux s’achève le règne de la famille Nesle sur le roi Louis XV. Leur père qui ne lamentait de ne pas avoir eut de fils a quand même laissé son nom dans l’histoire.

Les-Soeurs-de-Nesle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s