LE GRAND TRIANON – LE PÉRISTYLE

Cette loggia, conçue par Louis XIV, était ouverte sur le jardin et fermée coté cour par un mur percé de portes- fenêtres. Ces dernières seront supprimées quelques années plus tard. La disposition initiale est encore visible sur la façade de la cour, dans les ébrasements qui laissent deviner la feuillure où étaient fixées les menuiseries
 1
Napoléon fera vitrer le péristyle en 1810 pour faciliter la communication de son appartement avec celui de l’Impératrice. Le maréchal Bazaine y sera jugé d’octobre à décembre 1783, par un Conseil de guerre présidé par le duc d’Aumale.
2

L’accusé sera déclaré coupable, 10 décembre 1873, d’avoir capitulé en rase campagne, d’avoir traité avec l’ennemi et d’avoir rendu la place de Metz avant d’avoir épuisé tous les moyens de défense dont il disposait. Il sera condamné à la peine de mort avec dégradation militaire. Le verdict assortira sa condamnation d’une demande de grâce adressée au président de la République par l’intermédiaire du ministre de la Guerre. Mac Mahon commuera la peine de mort en vingt années de détention avec dispense de la dégradation militaire, mais sous réserve de tous ses effets.

Les vitres du péristyle seront supprimées en 1910.

 3 4
 _04_pedia
Photo: marcmaison.fr
grand-trianon-19_cjm_manai
Photo: chateauversailles-spectacle.fr
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s