LA SALLE DE LA RÉVOLUTION ou SALLE 1792

Symétrique au Salon d’Hercule, cette salle réunit l’aile du Midi, ou aile des Princes, au corps central du château. Salon des Marchands sous Louis XV, elle deviendra celle des Cent Suisses au cours du règne de son successeur.
 1 2 3 4 5

Louis-Philippe, à l’origine du décor actuel, consacrera la salle de 1792 à la guerre, la galerie des Batailles aux grandes victoires de la France, et la salle de 1830 à la réconciliation nationale. Ce triptyque devait, dans son esprit, faire pendant au salon de la Guerre, à la galerie des Glaces et au salon de la Paix de Louis XIV.

Le monarque réunira des portraits de héros des guerres de la Révolution et de l’Empire dans la salle de 1792, portant les insignes de leur grade en septembre de cette année, date de la proclamation de la République. Le roi-citoyen, alors Duc de Chartres, sera ainsi représenté en uniforme de lieutenant-général. Horace Vernet peindra les Batailles de Valmy (20 septembre) et de Jemmapes (6 novembre), auxquelles participeront le jeune prince âgé de dix-neuf ans, et son frère cadet le duc de Montpensier, âgé de dix-sept ans. Léon Coignet est l’auteur du Départ pour l’armée de la Garde nationale de Paris, en septembre 1792.

Salle de la Révolution (ou salle 1792)
Salle de la Révolution (ou salle 1792)
Salle de la Révolution (ou salle 1792)
versailles001 versailles004
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s