LA SECONDE ANTICHAMBRE DE LA DAUPHINE

 1
Construite à l’emplacement prévu pour la chapelle royale, cette pièce sera divisée à l’origine en quatre petites pièces rattachées à l’appartement de la Grande Mademoiselle, jusqu’en 1693.
Vestibule de l’Appartement de Monseigneur, puis de son fils aîné le duc de Bourgogne, la salle deviendra l’antichambre du duc de Berry de 1712 à 1714, puis sera rattachée à l’appartement du maréchal de Villars. Elle deviendra la seconde antichambre de l’Appartement de la Dauphine en 1747. Les dessus-de-porte sont ornés de portraits de Marie Leszczinska en costume royal et d’une duchesse non identifiée, ainsi que de deux tableaux de fleurs par Blain de Fontenay. La cheminée de sérancolin, qui provient peut-être de la chambre du premier étage de Marie Leszczinska, supporte un buste du Régent sculpté par Jean-Louis Le Moyne.
Les tableaux accrochés aux murs sont un portrait équestre de Louis XV, par Jean-Baptiste van Loo et Charles Parrocel (1723), des portraits peints par Belle représentant la cousine et éphémère fiancé du Roi, Marie-Anne-Victoire de Bourbon (Infante d’Espagne et fille de Philippe V) et des enfants de Béthisy. Le portrait de Pierre le Grand, peint par Jean-Marc Nattier, rappelle le séjour du Tsar à Versailles en mai 1717. François Boucher est l’auteur du Louis XV en pèlerin de Cythère et Charles Parrocel de l’Entrée dans le jardin des Tuileries de l’ambassadeur turc Mehemet Effendi, le 21 mars 1721.
 2 3 4
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s