LE GRAND TRIANON – LA CHAMBRE DE LA REINE DES BELGES

Ancienne chambre et ancien cabinet de Louis XIV dans le Trianon de Porcelaine, en 1703, cette pièce sera réunifiée par Louis XV, qui en fera une salle à manger. Conservant cette affection sous l’Empire, l’emplacement sera transformé en salon sous Louis-Philippe, puis en une chambre destinée à sa fille, Louise, et à son époux, Léopold Ier, roi des Belges.
12

Le lit et bois doré, exécuté par Jacob-Desmalter en 1809 pour la chambre de l’impératrice Joséphine au palais des Tuileries, sera modifié et agrandi pour cette pièce, en 1845. Il est garni d’un lampras de soie, retissé en 1965, identique à celui de 1845. L’ensemble de sièges, comprenant canapés et fauteuils, sera livré par Jacob-Desmalter pour le grand salon de l’impératrice Joséphine au palais des Tuileries, en 1807. Les deux guéridons en ébène de 1838, avec incrustations de cuivre et d’étain gravées, sont l’oeuvre de Louis-Edouard Lemarchand. Les deux commodes et la console en marqueterie de Boulle seront exécutées en 1846 par l’ébéniste versaillais Masson pour cette pièce. Les six bras à cinq lumières en bronze doré, muni d’un plateau central pour une lampe de type carcel, proviennent des ateliers Chaumont et fils.

Jean Blin de Fontenay est l’auteur de trois des six natures mortes accrochées aux murs de cette salle. Elle représentent un vase d’or, cuvette d’argent et vase de porphyre, ainsi que deux vases de lapis couverts. Antoine Monnoyer représentera les trois autres vases.

 13 14 15
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s