LA DERNIÈRE LETTRE DE LOUIS XVI

Le 20 Janvier 1793

 » Je demande un délai de trois jours pour pouvoir me préparer à paraître devant la présence de Dieu.
Je demande pour cela de pouvoir voir librement la personne que j’indiquerai aux commissaires de la Commune, et que cette personne soit à l’abri de toute inquiétude et de toute crainte pour cet acte de charité qu’elle remplira auprès de moi. Je demande d’estre délivré de la surveillance perpétuelle que le Conseil Général a établi depuis quelques jours.

Je demande dans cet intervalle à pouvoir voir ma famille quand je le demanderai et sans témoins. Je désirerois bien que la Convention Nationale s’occupat tout de suite du sort de ma famille, et qu’elle lui permit de se retirer librement et convenablement où elle le juge utile à propos.

Je recommande à la bienfaisance de la Nation toutes les personnes qui m’étoient attachés, il y en a beaucoup qui avoient mis toutes leur fortune dans  leurs charges, et qui n’aient plus d’appointements doivent estre dans le besoin, et mesme de celles qui ne vivoient que de leurs appointements. Dans les pensionnaires il y a beaucoup de vieillards de femmes et d’enfants qui n’avoient que cela pour vivre.
A la Cour du Temple, le 20 Janvier 1793. »

Signé: LOUIS

2014-01-20-20140119LousiXVIlettrethumb
Photo: huffingtonpost.fr
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s