LES TUILERIES

Le palais des Tuileries était un palais parisien dont la construction commença en 1564 sous l’impulsion de Catherine de Médicis, à l’emplacement occupé auparavant par l’une des trois fabriques de tuiles établies en 1372 à côté des Quinze-Vingts et devant le Louvre. Agrandi sous les règnes successifs, il disposait d’une immense façade (266 m de long) et devint résidence royale de nombreux souverains (Henri IV, Louis XIV, Louis XVI ou encore Louis XVIII), puis impériale (Napoléon Ier puis Napoléon III) jusqu’à sa destruction par un incendie en mai 1871. Ses ruines furent abattues en 1883 (début officiel des travaux de démolition en janvier).
Tuileries-1
Le Palais des Tuileries en 1757, par Nicolas Raguenet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
 Le Palais des Tuileries après l’incendie de 1871.
Au premier plan, le pavillon Marsan qui a été conservé.

Tuileries-Diner
Un dîner de femmes aux Tuileries, par Eugène Viollet-le-Duc.
Pendant la Révolution, l’ancien appartement de la Reine fut occupé par Marie-Thérèse de France et son frère, le dauphin Louis. Marie-Antoinette s’installa au rez-de-chaussée, côté jardin, tandis que Madame Élisabeth, sœur de Louis XVI, occupait le premier étage du pavillon de Flore.
La famille royale résida pendant trois ans dans le palais. Le 21 juin 1791, elle tenta de s’enfuir, mais, arrêtée à Varennes, fut contrainte de regagner les Tuileries.
Puis, le 10 août 1792, à 7 heures du matin, elle fut contrainte de quitter le palais, assiégé par les émeutiers, pour aller se réfugier dans la salle du Manège, qui abritait alors l’Assemblée législative et qui se trouvait le long du jardin (à l’emplacement de l’actuel carrefour entre les rues de Rivoli et de Castiglione). La garnison de gardes suisses resta en place autour du palais désormais vide. Il fut envahi et pillé, et près de 600 gardes moururent soit pendant le combat, soit ensuite massacrés par la foule. Une centaine d’entre eux parvint toutefois à s’échapper grâce à une partie de la population parisienne. Le 21 août, la guillotine fut dressée sur la place du Carrousel, à l’est du palais.
Source Wikipédia
Paris_moderne._Les_Tuileries,_le_Louvre,_et_la_rue_de_Rivoli,_vue_prise_du_Jardin_des_Tuileries Tuileries-0
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s