L’Hermione

250px-Gilbert_du_Motier_Marquis_de_Lafayette

Le marquis de La Fayette s’illustre par sa bravoure militaire lors de la guerre d’Indépendance américaine (1775-1783), ce qui lui vaut le surnom de « héros des deux mondes ». Les Etats-Unis ont fait germer en lui les idées de liberté et il entreprend à son retour en France la rédaction de la première Déclaration des droits de l’Homme. Commandant de la Garde nationale lors de la Révolution et oscillant entre les monarchistes et les révolutionnaires, il est contraint de fuir à l’étranger

À 17 ans, Gilbert du Motier, marquis de La Fayette, est à Versailles. Possédant une immense fortune et introduit par son mariage dans une famille puissante et proche de Louis XVI, il a tout pour réussir. Mais son esprit d’indépendance lui fait refuser une brillante charge à la Cour. Il choisit la carrière militaire. Jeune officier, il se passionne pour la cause des insurgés américains et organise secrètement son départ pour le Nouveau Monde, contre la volonté du Roi.

Major général de l’armée américaine à 20 ans, ami de Washington qui le traite comme son fils, La Fayette contribue, en véritable héros, aux succès militaires des insurgés, et notamment à la prise de Yorktown en 1781. A la suite de cette bataille décisive, l’Angleterre, qui traite directement avec les Etats-Unis, leur accorde l’indépendance, tandis que le traité de Versailles (1783) met fin officiellement à la guerre d’Amérique. De retour à la Cour, La Fayette connaît un triomphe ; à Trianon, il danse un quadrille avec Marie-Antoinette et, en dépit des opinions progressistes du jeune homme, Louis XVI le traite toujours avec bienveillance.

Aux Etats-Unis, le jeune officier a été conquis par les idées de liberté. Au sein de l’Assemblée nationale, constituée en juin 1789, il rédige la première Déclaration des droits de l ‘Homme, largement inspirée de la Déclaration américaine. Au lendemain de la prise de la Bastille le 14 juillet 1789, il se fait nommer, contre l’avis du roi, Commandant de la Garde nationale chargée d’assurer l’ordre dans Paris, et joue ainsi un rôle déterminant dans les débuts de la Révolution. En octobre, quand le peuple de Paris marche sur Versailles, La Fayette, débordé, laisse envahir le Château et massacrer les gardes du corps qui défendent l’appartement de la Reine. Il parvient tout de même à sauver de justesse Marie-Antoinette ; ensemble, ils apparaissent au balcon de la chambre du Roi qui part avec la Cour pour Paris, et ne reviendra jamais à Versailles. Désormais, louvoyant entre les factions révolutionnaires et monarchistes, La Fayette paraît suspect à tous. Sous la Terreur, il doit fuir à l’étranger ; il tentera, sans succès, d’empêcher que Louis XVI et Marie-Antoinette ne soient guillotinés.

Après une très dure captivité de cinq années dans les cachots autrichiens, une longue retraite dans son château d’Auvergne, et un dernier voyage triomphal aux Etats-Unis, voici en 1830 le vieux La Fayette qui resurgit de la légende et remet le nouveau drapeau national bleu, blanc, rouge à Louis-Philippe ; les couleurs de l’insigne qu’il avait donné à sa garde nationale en 1789.

En 2002, à titre posthume, La Fayette est fait citoyen d’honneur des Etats-Unis.

Source: chateauversailles.fr

646

L’Hermione faisait partie d’une série de quatre frégates à voile (dites légères car rapides et maniables) de la Marine Royale, il y avait La Concorde, La Courageuse, et La Fée.

C’est en 1779 que l’Hermione fut construite en onze mois, à l’arsenal de Rochefort, son concepteur est Henri Chevillard.
La Fayette prendra la mer, le 10 mars 1780 , à Rochefort, plus exactement à Port des Barques, afin de rejoindre les Etats Unis, et d’aider les révoltés américains pendant la Guerre d’Indépendance . Il débarquera à Boston après 38 jours de mer.

L’Hermione appareillera le 2 juin, elle subira d’importants dommages en combattant la frégate britannique l’Iris.

En 1781 L’Hermione combattra au côtés du vaisseau l’Astrée commandé par Jean François de Lapérouse .

En février 1782, à la fin de la guerre d’indépendance, l’Hermione regagne la France.
Elle part ensuite en direction de l’Inde avec une escadre , pour aider Pierre André de Suffren dans le conflit avec les Britanniques. Mais la paix étant rapidement signée, l’Hermione regagne Rochefort en avril 1784 .

En 1793 les hostilités entre la France et la Grande Bretagne reprennent, l’Hermione s’échouera le 20 septembre au large du Croisic en Bretagne, suite à une importante voie d’eau, elle sombre ce jour là.

Caractéristiques:

Type : Frégate à voiles, dite Frégate de 12 (à cause de ses canons tirant des boulets de 12 livres)

Poids : 1166 tonnes
Longueur : 44,2 m
Largeur : 11,24 m au maître couple (section transversale maximale)

Armements : 26 canons tirants des boulets de 12 livres

Equipage: 255 marins

1500 m2 de voilure de route sur trois mâts
3 ponts : le pont de gaillard d’avant pour la manœuvre
le pont de batterie pour l’artillerie
le faux pont pour la vie de marins à bord

En 1997 c’est l’heure de la reconstruction. Le projet est piloté par une association loi 1901 (association Hermione – La Fayette)

Le chantier se déroule dans l’une des deux radoub ( bassin qui accueille les bâtiments pour l’entretien de leur carénage) à l’extrémité de la Corderie Royale de Rochefort.

Plusieurs modifications sont apportées par soucis de sécurité et de confort, tel qu’une motorisation, des groupes électrogènes pour la fée électricité, une voilure synthétique moins lourde et plus robuste pour faciliter la manœuvre !

Source: http://aeronavale-porteavions.com/

L’hermione reconstruite en 2015

l-hermione-prend-la-mer-des-dizaines-d-embarcations_2050818_1200x800 hermione-2 hermione9 0-HERMIONE_5391

www.hermione.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s